Une bonne paire de lunettes, ce n’est pas donné ! Autant le savoir, vous pouvez dans certains cas bénéficier de remboursements légaux prévus par l’INAMI, et même d’interventions supplémentaires de la part de votre mutualité. Cependant les montants et les conditions sont très variables d’une mutuelle à l’autre. On vous aide à y voir plus clair.

Dans tous les cas, si vous voulez entrer une demande de remboursement, vous allez devoir fournir à votre opticien une prescription médicale d’un ophtalmologue reconnu par l’INAMI. Attention, cette prescription n’est plus valable au-delà de 6 mois. Ne retardez donc pas trop votre achat !

Votre opticien vous donnera alors une attestation de fourniture mentionnant la dioptrie (puissance des verres) et l’ophtalmologue prescripteur.

Pour les remboursements légaux de l’assurance obligatoire, vous devrez joindre à votre demande de remboursement la prescription médicale et l’attestation de fourniture. Pour les interventions complémentaires des mutualités, vous devrez envoyer l’original de la facture ou du ticket de caisse de l’opticien.

Remboursements légaux (INAMI)

L’Institut National d’Assurance Maladie-Invalidité (INAMI) fixe des remboursements légaux à l’achat de lunettes correctrices. Les conditions de remboursement dépendent de votre âge, de la dioptrie et du type de verres ou de lentilles de contact que vous choisirez. Attention cependant, aucun remboursement n’est prévu pour les lunettes de soleil sans correction.

Trois cas de figure :

  • Enfants de moins 18 ans : pour n’importe quelle dioptrie. Les premiers verres sont remboursés, ainsi que la première monture (forfait de 28 €, réduit à 21 € si l’opticien n’est pas conventionné).
  • Adultes de 18 à 65 ans : pour les dioptries d’au moins 8,25 ou -8,25
  • Plus de 65 ans : pour les dioptries d’au moins 4,25 ou -4,25

Quel est le délai pour pouvoir bénéficier à nouveau d’un remboursement ? Le renouvellement du remboursement est possible :

  • si les anciens verres ont plus de 2 ans (pour les moins de 18 ans) ou plus de 5 ans (dans les autres cas)
  • si les nouveaux verres ont au moins une différence de 0,5 de dioptrie par rapport aux anciens verres

Bon à savoir : l’intervention sur la monture ne peut être renouvelée qu’une seule fois.

​Types de verres Montant de l’intervention
​Dioptrie d’au moins -8,25 ou +8,25 (en fonction de l’âge)​78 € – 362 €
​Enfants et jeunes de moins de 18 ans​43 € – 315 €
​65 ans et plus​90 € – 315 €
​Filtre médical lumière bleue​162 € – 765 €

Consultez le détail des remboursements légaux prévus par l’INAMI.

Remboursements complémentaires

En plus de ces remboursements légaux, la plupart des mutualités élargissent les conditions et remboursent elles aussi une partie du prix de vos lunettes, à condition que vous les achetiez chez un opticien agréé. En revanche, elles n’interviennent pas dans l’achat de lunettes solaires ni de lunettes de lecture sans dioptrie.

Attention vous ne pourrez en bénéficier que si vous êtes en ordre de cotisations !

Certaines assurances santé ou hospitalisation complémentaires peuvent également intervenir : n’oubliez pas de vérifier votre contrat !

Bon à savoir : les mutuelles ont généralement un réseau d’opticiens partenaires, chez lesquels vous obtiendrez des réductions si vous êtes affilié. Renseignez-vous auprès de votre mutualité avant de foncer à l’aveugle chez l’opticien du coin.

Partenamut

La mutualité Partena accorde un remboursement de 50 € par an pour les montures de lunettes, les verres de lunettes, les pansements oculaires et les lentilles peu importe votre âge. Mais à partir du 1er janvier 2020, ce montant est réduit à 40 € pour les plus de 19 ans. En revanche, vous pouvez bénéficier du remboursement pour des lunettes achetées en Allemagne, en France, au Luxembourg ou aux Pays-Bas.

Si vous souscrivez l’assurance frais médicaux Medicalia proposée par Partenamut, celle-ci couvre 75% du coût de vos verres correcteurs jusqu’à 600 € par an.

Toutes les infos sur les remboursements Partenamut.

Solidaris

Les systèmes de remboursement des mutualités socialistes varient en fonction des provinces. Dans le Brabant par exemple, Solidaris accorde un remboursement de 60 € sur les verres et les montures, une fois par tranche d’âge (tous les 10 ans). Alors qu’en province de Liège, Solidaris propose une intervention de 25 € maximum par an pour les enfants de moins de 18 ans. Assurez-vous des conditions spécifiques à votre province !

Ce qui ne change pas, ce sont les réductions offertes chez leur partenaire opticien Optique Point de Mire : 30% de réduction pour les moins de 18 ans et 20% au-delà de 18 ans.

Toutes les infos sur les remboursements Solidaris en fonction de votre province.

 

Mutualité chrétienne

La Mutualité chrétienne (MC) intervient à hauteur de 50 € dans l’achat de vos verres, peu importe la dioptrie. Vous pouvez refaire une demande d’intervention tous les 3 ans ou en cas de changement de dioptrie de minimum 0,5.

Toutes les infos sur les remboursements MC.

 

Mutualité libérale Mutplus

Les mutualités libres, rebaptisées Mutplus, remboursent les montures et verres correcteurs ainsi que les lentilles de contacts à hauteur de 50 € par an.

Toutes les infos sur les remboursements Mutplus.

Symbio

La mutualité neutre symbio intervient dans l’achat de verres, montures ou lentilles correctrices jusqu’à 75 €, variable en fonction de l’âge.

  • Moins de 18 ans: 50 € tous les 2 ans pour les verres. En plus, 50 € pour la première monture puis 25 € tous les 4 ans pour le renouvellement de la monture.
  • Plus de 18 ans : 50 € pour les verres et 25 € tous les 4 ans pour la monture

15% de réduction à l’achat de verres ou de montures chez leurs partenaires opticiens Pearle et Cure Vision.

Toutes les infos sur les remboursements Symbio.

Attention : Les montants et les conditions d’octroi peuvent varier au fil du temps. Vérifiez toujours les actualisations les plus récentes auprès de votre mutualité !